Apprenons le KITESURF


La sécurité

Le kitesurf est un sport magnifique, mais il faut apprendre et enseigner à celui qui ne le connaît pas encore, car il ne faut jamais improviser. Il s’agit d’un sport extrême, puisque, même si rapide et facile, une erreur banale pourrait se révéler fatale.

Les débutants doivent être suivis par un instructeur certifié (possiblement par une organisation qui suit  des paramètres de sécurité et des standards internationaux).

Le premier pas est un cours de base montrant ce qu’il faut faire pour gérer en sûreté l’équipement et on arrive à partir de l’eau. Ensuite, en continuant avec les cours de perfectionnement on peut améliorer ses performances et apprendre les allures. 

Retour


Le vent

Retour


L’endroit 

Quand on choisit de faire du kitesurf dans un endroit déterminé, il faut contrôler que les espaces de lancement et atterrissage de l’aile soient conformes et sûrs, contrôler qu’il n’y ait aucun obstacle sous le vent pour 50/60 mètres. Il faut être sûrs, en même temps que les réglementations de la capitainerie n’interdisent pas la sortie des nageurs à voile ou, dans le cas spécifique, du kitesurf.

Les réglementations ne doivent pas se considérer comme une série d’interdictions, qui sont par ailleurs, faciles à contourner, mais plutôt comme une série de règles visant à faire prendre conscience des problèmes liés au sport kitesurf afin de préserver sa propre sécurité et celle des autres.

Retour


Les matériaux

Il y a deux types d’ailes pour le kitesurf:

Retour


Les zones pour faire voler votre kite

 


           

power zone                    

 

                                                                             

zone neutre

                   

                                    

                                                            

 

 

La zone neutre (le vent est aux épaules du kiter) est la surface qui part sur la tête (zenith) et qui passe sur tous les points latéraux à droite et à gauche (dans le dessin elle est en tirets). Si on utilise une aile plus petite par rapport au vent et au poids du kiter la zone neutre s’agrandit.

On utilise la zone neutre à terre ou dans l’eau quand on est arrêtés.

La power zone est la surface qui est décrite en blanc, qui part de la zone neutre et se prolonge frontalement par rapport au kiter. Elle donne traction à l’aile et elle doit donc être utilisée dans l’eau exclusivement.

Retour


Le choix du kite

Il y a trois variables fondamentales pour bien choisir une aile :

Un débutant devrait utiliser toujours des ailes d’un métrage inférieur par rapport à l’intensité du vent et à son poids et, comme on l’a déjà dit, on ne peut pas sortir avec plus de vingt nœuds et vent side off.

Dans le tableau suivant vous pouvez voir la dimension de l’aile qui doit être utilisée par un kiter de moyen niveau de 70/80 kg.

Intensité du vent

Dimension de la aile

8/16  nœuds

14/16 mètres

14/22 nœuds

12     mètres

16/25 nœuds

10     mètres

18/30 nœuds

 8      mètres

25/40 nœuds

 6      mètres

 

Retour


Préparation de l’équipement

Quand on prépare l’équipement il ne faut pas seulement écouter son désir de suivre le vent, une erreur dans le montage peut en effet couter très cher.

Etendre les lignes en contrôlant qu’elles ne soient pas enroulées entre elles et qu’il n’y ait pas de nœuds pouvant causer der ruptures. Traditionnellement les lignes rouges vont à gauche. Contrôler que le réglage de la barre soit correct. Le taquet du depower devrait être un peu lâché afin que la puissance de l’aile ne soit pas complètement réduite.

Gonfler l’aile en la gardant dans ses mains et en restant dessus du vent par rapport à cette dernière, ne pas exagérer pour éviter des explosions. Ensuite, retournez-la sur la plage et la couvrir avec du sable dans sa partie centrale pour éviter qu’elle s’envole.

Reliez les lignes une fois que vous êtes prêts pour sortir – les lignes centrales du depower (front side) doivent être liées sur la leading edge – les lignes latérales (back side) doivent être reliées sur la partie postérieure.

Quand on rentre, il faut débrancher les lignes et ne pas laisser une aile gonflée pendant longtemps pour éviter que la chaleur la fasse exploser et pour éviter qu’elle s’envole si le vent change de direction.

Retour


Lancement et atterrissage

L'altruisme est fondamental, on ne peut pas pratiquer ce sport comme un individualiste, l’idéal serait être deux ou plus. Il est très important de bien apprendre à lancer ou faire atterrir l’aile. Celui qui lance l’aile doit être dans une zone neutre et il vaut mieux de la lancer en direction de la mer puisque, en cas de problèmes le vent nous emmènera dans l’eau. Utilisez les gestes conventionnels pour dialoguer.

Ne jamais lancer l’aile dans une zone avec des obstacles, soit mouillages ou bateaux. Toujours garder son aile dans la zone neutre et se rappeler que le kite au zenith se trouve dans une zone de traction neutre, mais dans une zone de flit neutre et en cas de rafale elle pourrait nous trainer vers le haut et envers d’autres directions. Il faut toujours avoir un outil de décrochage rapide.

Retour


Les démarches

Comme dans tous les sports nautiques à voile, avec le kitesurf on peut naviguer dans les 4 démarches de base

La démarche la plus difficile à apprendre est la bouline.

Quelques conseils:

La voile doit toujours se positionner latéralement (bord fenêtre) dans la même direction que la démarche par rapport au kiter. Il ne faut jamais la mettre devant.

En la faisant onduler pour créer de la puissance (sinusoïde, diagonale-verticale) il faut la faire bolge dans la zone la plus latérale possible par rapport à vous, jamais dans une direction opposée. Le plus vous allez vite, le moins vous boulinez.

Le plus vous arrivez à vous opposer à la traction de la voile, le plus vous boulinez.

Imaginez l’ensemble Voile-Câbles- Kiter comme une pendule dont vous êtes le pivot. Si la planche ralentit, la force centrifuge et la force pour avancer tend à augmenter la vitesse de la voile contre le vente, de bouline donc.
Il est très important de comprendre la synergie de la planche et de la voile entre les déplacements avec ou en direction du vent dans sa fenêtre de vol : quand on fait onduler la voile pour créer de la puissance, il ne faut jamais lancer la planche au largue, ce qui pourrait déterminer la perte de tension des câbles, et donc la perte de puissance. A ce moment il faut prendre encore plus de la carre, on s’éloigne de la voile, on crée tension sur la câbles à nouveau et en même temps, vitesse de rotation et puissance.

 

Retour


Les priorités

  1. Celui qui a sa main droite en avant or s’il est en toe side avec sa voile à droite si on a les épaules au vent. Si deux kitesurf se croisent dont un à la main droite en avant et l’autre a la main gauche en avant, celui qui a la main droite en avant a la priorité, il va donc passer dessus du vent et soulèvera le kite au zenith.
  2. Celui qui se trouve dessous du vent a la priorité car il ne peut pas voir à ses épaules, ce qui veut dire que celui qui est dessus du vent doit donner la priorité puisqu’il a une vision complète de la situation.
  3. Celui qui procède avec la main droite en avant a la priorité même s’il est dessus du vent.
  4. Donner la priorité veut dire ralentir pour faciliter le passage des autres.
  5. Celui qui double devra passer dessus du vent.

Moyens de transport

  1. Les bateaux à rames ont la priorité sur les bateaux à voile.
  2. Les bateaux à voile ont la priorité sur le bateaux à moteur.
  3. Les « liners » ont la priorité sur tous à l’exception des moyens de secours
  4. Les moyens de secours ont la priorité sur tous.

Retour


…Buon Kite e buon vento…